drone 14.jpg

Durabilité

La Biodiversité au Golf de Vuissens

La flore et la faune


Depuis la création du parcours, les greenkeepers respectifs (Anthony Betham et Dominique Chartier) ont appliqués et Romain Lodieu (en photo) l’actuel chef des jardiniers applique également des techniques culturales visant à minimiser le plus possible l’utilisation de produits phytosanitaires dans l’entretien du parcours de golf.


Des prairies fleuries ont été semées en 2018 sur les trous 9,11 et 16. Les zones de rough sont fauchées tardivement, à la fin de l’été, ce qui favorise le renouvellement des plantes à fleurs et le développement des insectes comme les papillons et sauterelles. Des buissons de différentes espèces ont été plantés, offrant du nectar aux abeilles sauvages et des fruits aux oiseaux.


Des tas de branches et de grosses pierres ont été installés aux abords du parcours pour favoriser la petite faune comme l’hermine ou les lézards. Certaines zones de rough restent non fauchées pendant l’hiver et jouent ainsi le rôle de réservoir de nourriture pour les espèces hivernantes.


Des zones de Biotopes existent aussi sur le parcours, ou l’entrée et le jeu sont interdits, laissant ainsi la faune et la flore se développer.


Le golf de Vuissens laisse donc une bonne place à la biodiversité et contribue à renforcer les corridors biologiques.
 

Lors de votre prochaine partie de golf mettez donc le nez dans les zones hors jeu et qui sait, trouverez-vous des merveilles cachées?

r.png
pano.jpg

L’eau


Le golf de Vuissens (54 hectares) est exemplaire en terme de consommation d’eau. 3 bassins de rétention ont été construits (au trou 14) pour une capacité maximale de 21’000 m3, ce qui rend le golf de Vuissens, autonome. L’eau stockée vient de la pluie et des drainages agricoles.


Depuis 2017, des travaux sont en cours sur le système d’irrigation pour le rendre encore plus performant. La moyenne de consommation d’eau annuelle est de 13’000 m3.


Pourquoi une si faible consommation d’eau pour un golf de 54 hectares?
Au golf de Vuissens, seuls les greens et avants greens (1,5 hectare), ainsi que les tees de départs  (1 hectare) sont arrosés.

Les traitements et produits utilisés


Pour le désherbage des mauvaises herbes, le golf de Vuissens est doté d’un bruleur à gaz. Cette opération manuelle et ciblée est utilisée sur le parcours et aux abords de celui-ci.


Afin d’éviter les maladies sur les greens, des traitements préventifs sont faits en utilisant au maximum des stimulateurs de défenses naturelles (Oligo-éléments, produits à base d’algues)…mais aussi un travail mécanique régulier.


En dernier recours, le Golf de Vuissens utilise des produits chimiques qui ont tous reçus l’homologation Gazon.

green 9 bis.JPG